| PAGE D'ACCUEIL |


RAND'OLT 2013 - LIVINHAC-LE-HAUT

Posté le 23-10-2013

Dimanche, a eu lieu la dernière rando de l'année à Livinhac-le-Haut, la rand'olt. Comme à l’accoutumé, les organisateurs dont je connais très bien nous ont cocoté un magnifique parcours à leur image, du physique, du technique, de magnifiques descentes, du vtt comme on aime.

nike air max
air max tn pas cher
nike air max pas cher
air max pas cher
air max pas cher
air max pas cher
nike air max 90 pas cher


Le début de matinée encore sombre était animés par de beaux éclairs. Je me suis dit, la pluie va gâcher cette sortie. En fait, le soleil a fait son apparition, quelques minutes après le départ, dommage pour ceux qui sont restés au fond du lit et ils ont manqués une belle randonnée.


Nous sommes partis de la place de l'église de Livinhac. Cette année, le parcours est différent de l'année dernière. J'avais déjà parcours ces chemins avec les organisateurs, Max, Ben, John... Aujourd'hui je roule avec Romu, Séb, Greg et Eric dont je fais sa connaissance. Je croise d'autres vététistes que je connais.


Dès la sortie du village après une très courte descente qui nous amène à une départementale qui puis on abandonne celle-ci pour prendre un chemin humide. Puis celui-ci prend de la hauteur, le peloton de vététiste suit tranquillement l'itinéraire au milieu des sous-bois. Nous rejoignons un premier plateau sur une piste. Après quelques centaines de mètres sur du roulant, les choses sérieuses commencent, une première descente sur un sentier rapide au milieu des bois avec deux belles épingles faciles, le grip est là. Ensuite, ça se corse, après avoir traverser un petit ruisseau, il faut grimper sur un raidillon, le sentier est très glissant. Nous poussons les vtt sur quelques mètres ; certaines essayent de passer sur le vélo en vain. Nous atteignons de nouveau le plat. La descente suivante est très pentue et très glissante, tout passe tranquillement sur le vtt. Un échappatoire était prévu par les organisateurs, car celle-ci est engagée !


Nous récupérons un chemin au milieu des champs. Puis le parcours s'enfonce de nouveau dans une forêt. La montée débute progressivement par un chemin pour finir par un pourcentage plus sévère. Puis nous évoluons sur une énorme piste forestière au milieu des plantations de conifères. Puis nous enchaînons une descente rapide sur cette même piste avant d'attaquer un joli coup de cul pour calmer les esprits. Nous continuons à monter avec à la fin avec un morceau très raide. Nous dévalons sur un large chemin puis nous bifurquons sur un sentier discret au milieu des taillis des châtaigniers, nous descendons fort. Par moment, le vélo chasse du cul dues aux racines glissantes. Ensuite courte montée sur une piste jusqu'à la route. Nous retrouvons en haut des champs, nous redescendons un court instant sur une piste agricole puis nous poursuivons sur une montée ardue, après le hameau Plancat, nous progressons sur du plat sur quelques centaines de mètres. Nous nous approchons de la fameuse descente de la « Teubi ». Nous ne prendrons pas la première partie de la descente, les organisateurs, pour des raisons de sécurité, ont choisi une autre variante. D'abord nous attaquons la descente par une piste forestière au milieu d'arbres calcinés, pour ensuite dévaler dans une monotrace technique en sous-bois. Nous arrivons à mi-hauteur de la « Teubi » au milieu de la bruyère. Le panorama sur la vallée du Lot est à couper le souffle, nous sommes au-dessus de La Roque Bouillac. Le sentier évolue au milieu d'une zone de bruyère, dominé par un énorme phallus taillé dans un poteau en bois, avant de dégringoler dans les bois. Après une belle cassure, nous continuons sur un chemin. Ce dernier penche fortement, garnis de beaux lacets, bordés de murs en pierres sèches. Cette descente ressemble une spéciale d'enduro, nous nous régalons.


Nous arrivons au pied de la descente, à proximité d'un cimetière, avec le sourire. Malheureusement il faut remonter par la route finissant en impasse,que nous quittons pour grimper sur les hauteurs, en portant le vtt sur quelques centaines de mètres le vélo. Apparemment il est déconseillé de poursuivre la route, celle-ci désert une maison où le propriétaire a tendance à sortir le fusil ! Nous atteignons une belle monotrace sur la crête, surplombant la vallée du Lot. Le sentier devient de plus en plus roulant, se faufilant au milieu des bouleaux dénudés de feuilles, des fougères et des bruyères avant de reprendre une piste sur le plateau. Puis nous enchaînons une autre descente très rapide d'abord par un chemin. A ce niveau-là Eric prend de la vitesse, prend une flaque, une énorme vague de boue bien odorante éclabousse Romu. Eric finit couché dans les fougères, un énorme éclat de rire. Nous continuons dans la joie sur ce chemin. Puis nous basculons dans une monotrace, se transformant en chemin de plus en plus roulant jusqu'au village de Bouillac, où un ravitaillement nous attend.


Après le village les parcours des 30 et 45 se séparent. Nous continuons sur les 45. Après avoir franchi le Lot, nous grimpons au milieu des bois sur de beaux sentiers en sous-bois dont un étonnant passage au milieu des buis. La montée est régulièrement et tranquille. Nous accédons à Asprières, Greg a cru qu'on allait s'arrêter pour boire une bière. Ses espoirs se sont écroulés lorsque nous quittons le village. Nous entamons une courte descente sur un sentier toujours en sous-bois. Puis le parcours devient physique, nous alternons courtes descentes et nombreux coups de cul, finissant par une longue montée physique débouchant dans un champ. Nous retrouvons le plateau d'Asprières.

 


Après avoir parcouru les routes et les pistes de ce coin charmant, nous regagnons le deuxième ravitaillement. Celui-ci est placé à l'entrée d'un champ dans un cadre magnifique offrant un panorama sur la vallée et les villages des alentours. Nous nous ne tardons pas à partir pour dévorer cette dernière grosse descente. La descente commence en traversant en ligne droite un champ puis s'enfonce dans une forêt sur un sentier avec quelques passages délicats, mais ça reste un régal. Nous en prenons plein les yeux. Nous rattrapons aisément les vététistes qui nous ont doublés sur le plat. La descente arrive sur les bords du Lot. Nous revenons tranquillement en longeant la rivière. Pensant que nous y étions arrivé, après Boisse-Penchot, le parcours fait un crochet par une montée, puis par une belle descente comporte quelques coups de cul, mettant le physique a contribution. Nous rentrons tranquillement au village, à peine arrivé nous partons directement au repas, nous avons une faim de loup. L'aligot-saucisse est la bienvenue après cette superbe journée ! Merci aux organisateurs et aux bénévoles pour cette randonnée délicieuse.

 

 



 
 
 
 
 
 


Laisser un commentaire     2 commentaire(s)


CATEGORIES
  • Conseils
  • Sécurité
  • Découverte
  • Divers
  • Santé
  • Débutants
  • Escapades
  • Randos
  • Vidéos
  • Enduro
  • Événements
  • Sorties
  • Parcours VTT Aveyron
  • LES 6 DERNIERS ARTICLES
  • CREATION BASE V ...
  • LES PETITS BOBO ...
  • LYCEE LA ROQUE  ...
  • RANDO DU TELETH ...
  • ROC LAISSAGAIS  ...
  • CAUSSES ORTHOLE ...
  • LIENS FAVORIS
  • Vélo Vert
  • Mon skyblog
  • Forum VTT Aveyron
  • VTT France
  • AVEYRON VTT
  • Les Sentiers de JL
  • Le Blog du VTT club
    de Druelle
  • ALIGOPRO
    Be a HERO ???
  • LES TONTONS
    DERAILLEURS
  • ENDURO TRIBE
  • VTT A 2


  • STATISTIQUES
    Nb de visiteurs : 2
    Nb de visites total : 419716
    Nb d'articles : 375
    Nb de photos : 76
    Nb de commentaires : 138




    repertoire sport divertissements vtt