| PAGE D'ACCUEIL |


AIGOUAL - 3 JOURS DE RIDE

Posté le 13-08-2013

Après le Lot, le Pays Basque, je profite de mon week-end de 3 jours pour partir dans le massif de l'Aigoual. Je suis partis samedi matin, après ma nuit de garde. Je suis arrivé en fin de matinée à Camprieu. Après le repas et une courte sieste, j'enfourche le vtt pour un premier circuit au départ du parking des visites de la rivière souterraine de l’Abîme de Bramabiau.





aigoual_2013_27.jpg
Abime de Bramabiau

Bramabiau provient de l'occitan languedocien bramabuòu qui signifie le « bœuf qui brame », ce qui est justifié par le fracas d'une chute de 10 m de hauteur en fortes eaux. Cette cavité a découvert par par la spéléologue Edouard-Alfred Martel. Le ruisseau du Bonheur prend sa source près du col de la Serreyrède. Il coule au fond d'une petite vallée longue de quelque cinq kilomètres avant de s'enfoncer et se perdre sous le causse de Camprieu pour en ressortir quelques kilomètres plus loin.

aigoual_2013_03.jpg
Vue panoramique à Camprieu, envie d'habiter là-bas au calme


Le circuit suit la route quelques mètres puis prend un chemin pour rejoindre la rivière. Puis une belle monotrace qui longe la rivière jusqu'au village de Camprieu. Ensuite je prends de nouveau un single track en sous-bois avant de récupérer successivement plusieurs pistes pour atteindre jusqu'au dessus du col de Faubel. Je continue en direction de l'Esperou, par une belle surprise, une descente ludique à travers bois. J'arrive à Esperou, je traverse la route, et je monte sur un sentier herbeux sur une butte. J'arrive derrière un camping. Je prend un sentier discret, celui-ci descend pour rejoindre le GR. Je prend la route puis une piste pour arriver au col de la Serreyrède (1299m). De là, je décide de monter au sommet de l'Aigoual. J'y monte par la route, 7km à faire. La montée se fait tranquillement. Là haut s'est noir de monde. Je prends quelques clichés et je me repose un peu. J'attaque la descente par le GR7, que de la piste, assez rapide, quelques passages pierreux. Je reviens au col de tout à l'heure. Je continue la dégringolade par le GR, le sentier comporte quelques passages délicats. La suite sera vraiment un régal. Je quitte le GR pour longer la départementale par un single à plat ou légèrement en faux plat puis en descente, jusqu'au plan d'eau du Bonheur. Je reprend un peu le GR en direction de l'Abime de Bramabiau.



aigoual
Le Mont Aigoual


aigoual
Hêtraie


aigoual
Col de la Serreyrède (1299m)


aigoual
Maison de l'Aigoual au col de la Serreyrède


aigoual
Panorama sur la vallée de l'Hérault


aigoual
Le sommet de l'Aigoual tout proche


aigoual
Observatoire de l'Aigoual


aigoual
Vue de l'Aigoual


aigoual
Pause méritée


aigoual
Vue sur le Causse Méjan et la Lozère


aigoual
Plan d'eau du Bonheur


Pour la nuit, je me stationne à la station de ski à Prat Peyrot à quelques kilomètres de l'Aigoual. Le matin suivant, je monte cette fois-ci en camping-car. Je visite l'exposition sur la météo et le Mont-Aigoual. J'ai eu droit aux prévisions en direct d'un météorologue. Il l'annonce du beau temps, chose assez rare sur l'Aigoual, sachant que c'est l'endroit où il pleut le plus en France et deux jours sur trois, il y a du brouillard ! Quelle chance, qu'il fasse beau. En fin de matinée, je pars faire un circuit qui fait le tour du massif Aigoual au départ de l'Espérou. 42 kilomètres au total, une belle randonnée sans grandes difficultés, très peu de passages techniques, principalement composée de larges chemins carrossables. On est loin de l'intitulé du parcours, les sentiers du Mont Aigoual. Heureusement, que la sortie est compensée par de belles vues. Le circuit passe plusieurs cols, Montals, de la Lusette, du Minier et un passage sur le pont de la cascade d'Orogon et une magnifique traversée du plateau de Lingas, et avec un arrêt pour le pique-nique au lac de Pises.



aigoual
Observatoire de l'Aigoual


aigoual
Les Alpes vues de l'Aigoual


aigoual
Magnifique hêtraie


aigoual
Col de la Lusette


aigoual
Vallée de l'Hérault


aigoual
Cascade d'Orogon


aigoual
Passerelle au dessus de la Cascade d'Orogon


aigoual
Un biker parmis d'autres


aigoual
Cascade d'Orogon


aigoual
Col du Minier


aigoual
En face le Mont St Baudille


aigoual
Lac des Pises


Le soir, je regagne en Camping-car, Meyrueis, en Lozère. En début de soirée, je visite tranquillement le village, très animés. Le lendemain matin tôt, je pars de nouveau sur l'Aigoual au départ de Meyrueis. Je monte en suivant le GR66 jusqu'au sommet de l'Aigoual. Je roule en majorité sur des pistes, seulement vers la fin je chemine sur une monotrace avant de terminer par un morceau de route. Au sommet je descend par la même trace que samedi jusqu'à la station de Prat Peyrot. Puis je bifurque sur le GR6A. Je suis encore une piste celle-ci monte avant d'amorcer la descente. Le début est insipide. Puis devient captivant au fil des kilomètres, notamment sur un sentier en sous-bois de toute de beauté. Entre-deux, se présentent quelques coups de culs à négocier. C'est en arrivant aux portes des gorges de la Jonte que la descente devient intéressante notamment sur une monotrace très rapide jusqu'à Meyrueis. L'après-midi, j'en profite pour faire une belle sieste.

aigoual
Meyrueis


aigoual
Plateau au dessus de Meyrueis


aigoual


aigoual
Au fond, on aperçoit le viaduc de Millau


aigoual
Sommet de l'Aigoual


aigoual
Descente par le GR


aigoual
On s'approche des Gorges


aigoual
Meyrueis


En fin d'après-midi je reprend la route pour rentrer à Rodez, je m'arrête à Peyreleau pour faire une dernière sortie. Il y a quelque temps j'avais repéré une descente à faire. Pour arriver au départ de cette dernière, la montée est inévitable de 400m sur le Causse Noir inévitable par la route, rien de roulable en option. Après 8 km , je prend une petite piste à plat pour rejoindre le Valat de Malbouche et des Azes. Le départ du sentier est discret. La descente est très technique, parfois ravinée avec de gros rochers et de belles marches. Puis la pente s'adoucit un peu et le chemin devient propre, il devient très joueur mais toujours super technique. On plonge ensuite dans le ravin avec une partie dans la gravette fuyante qui nous ramène dans une épingle de la route, on part à droite et le sentier nous amène dans les ruelles de Peyreleau.


aigoual
Peyreleau


aigoual
Peyreleau


aigoual
Peyreleau - Château du Triadou


aigoual
Rozier


aigoual
Peyreleau - La tour de l'Horloge


aigoual
Peyreleau - Château du Triadou
 
 
 
 
Tour du massif de l'Aigoual - 42 km - D580m - http://www.visugpx.com/?i=1376382192
Montée de l'Aigoual depuis Meyrueis - 35km - D1060m - http://www.visugpx.com/?i=1282168267&ign
Camprieux-Espéroux - 30km - D1020m - http://www.visugpx.com/?i=1376382778


Laisser un commentaire     0 commentaire(s)


CATEGORIES
  • Conseils
  • Sécurité
  • Découverte
  • Divers
  • Santé
  • Débutants
  • Escapades
  • Randos
  • Vidéos
  • Enduro
  • Événements
  • Sorties
  • Parcours VTT Aveyron
  • LES 6 DERNIERS ARTICLES
  • CREATION BASE V ...
  • LES PETITS BOBO ...
  • LYCEE LA ROQUE  ...
  • RANDO DU TELETH ...
  • ROC LAISSAGAIS  ...
  • CAUSSES ORTHOLE ...
  • LIENS FAVORIS
  • Vélo Vert
  • Mon skyblog
  • Forum VTT Aveyron
  • VTT France
  • AVEYRON VTT
  • Les Sentiers de JL
  • Le Blog du VTT club
    de Druelle
  • ALIGOPRO
    Be a HERO ???
  • LES TONTONS
    DERAILLEURS
  • ENDURO TRIBE
  • VTT A 2


  • STATISTIQUES
    Nb de visiteurs : 1
    Nb de visites total : 416306
    Nb d'articles : 375
    Nb de photos : 76
    Nb de commentaires : 138




    repertoire sport divertissements vtt