| PAGE D'ACCUEIL |


ATTENTION CHALEUR (rediffusion)

Posté le 06-07-2015

canicule_vtt.jpg


Les journées chaudes , pour le sportif est synonyme d'hydratation et de précautions. Le corps régule sa température interne spontanément, cet équilibre thermique dépend de la somme de la chaleur produite et de la chaleur reçue et d'autre part de la chaleur perdue. La chaleur produite, chez le sportif, l'est par l'effort, celle reçue est lié à l'environnement.

Quatre façons de perdre de la chaleur : par conduction, convection, radiation et évaporation. Au cours d'un effort la voie principale est l'évaporation de la sueur avec une dépense d'environ 600 kcal/litre d'eau. Certains sportifs en activité musculaire perdent un à deux litres de sueur par heure.

Il faudra, surtout s'il on est en groupe prêter attention aux premières plaintes du copain vététiste surtout s'il est inhabituellemnt en difficulté et pour soi être à l'écoute de son corps sans négliger les signaux d'alarme. Les premiers signes peuvent être des crampes liées à une hydratation non salée et insuffisante, des nausées, une sensation de malaise, vertige, perte du désir de l'effort, baisse de la motivation. Il s'agit à ce stade de ne pas pousser à l'effort celui que l'on peut croire en simple carence d'entraînement, l'environnement chaud voire humide doit y faire penser.

L'épuisement par la chaleur est le stade plus avancé avec hypovolémie (perte d'eau et de sel, c'est un déficit mixte). Les principaux signes sont : céphalées, nausées, vomissement, vertiges, crampes, tachycardie au repos, tachycardie très importante à l'effort même minime, dyspnée (essoufflement inhabituel), sudation importante, peau cramoisie le plus souvent, manque de volonté avec perte de concentration, effort minime très difficile, vitesse lente sans possibilité physique d'accélérer, hypotension. La température dans ces cas est proche des 40°. Au delà on est en plein coup de chaleur avec une température corporelle supérieure à 40°, hallucination, convulsion, hyper ventilation, chute de la pression artérielle. Ce stade ne devrait jamais se rencontrer dans un groupe de sportif avertie et attentif.

La prévention doit se faire : D'une part sur une hydratation suffisante à base d'eau et une alimentation bien salée, à ce titre les boissons pour sportif, si elles sont isotoniques aux concentrations préconisées, sont parfaitement adaptées à l'hydratation. Seul le goût prononcé peut apporter un peu décurement, il suffit de boire de l'eau claire alternativement. D'autre part sur le port de vêtements amples favorisant l'évaporation. Au stade d'épuisement, mise à l'ombre du sportif, réhydratation ( 1 litre/heure jusqu'à rétablissement d'une diurèse normale) , mouillage de tout le corps, ventilation et arrêt des efforts jusqu'à récupération complète. Ne pas surestimer ses capacités, pas de rivalité sportive si la forme n’est pas là, écoute de son corps. Bonne rando.
Source : magazine Vélo Vert Aout 2012


Laisser un commentaire     0 commentaire(s)


CATEGORIES
  • Conseils
  • Sécurité
  • Découverte
  • Divers
  • Santé
  • Débutants
  • Escapades
  • Randos
  • Vidéos
  • Enduro
  • Événements
  • Sorties
  • Parcours VTT Aveyron
  • LES 6 DERNIERS ARTICLES
  • CREATION BASE V ...
  • LES PETITS BOBO ...
  • LYCEE LA ROQUE  ...
  • RANDO DU TELETH ...
  • ROC LAISSAGAIS  ...
  • CAUSSES ORTHOLE ...
  • LIENS FAVORIS
  • Vélo Vert
  • Mon skyblog
  • Forum VTT Aveyron
  • VTT France
  • AVEYRON VTT
  • Les Sentiers de JL
  • Le Blog du VTT club
    de Druelle
  • ALIGOPRO
    Be a HERO ???
  • LES TONTONS
    DERAILLEURS
  • ENDURO TRIBE
  • VTT A 2


  • STATISTIQUES
    Nb de visiteurs : 2
    Nb de visites total : 419716
    Nb d'articles : 375
    Nb de photos : 76
    Nb de commentaires : 138




    repertoire sport divertissements vtt